CA

L’Association pour la Communication NonViolente en Belgique francophone est née le 30 mars 2010 constituée par des formateurs certifiés avec pour objectif de promouvoir la CNV ; elle s’est élargie à des transmetteurs et autres participants aux formations désireux de soutenir cette diffusion.

L’Assemblée Générale annuelle de l’ACNV-BF qui s’est tenue ce 9 juin 2018 a partiellement renouvelé le Conseil d’Administration (CA) : Arnaud Deflandre a été nommé comme nouvel administrateur.

20180707_145835

De gauche à droite les 3 administrateurs : Arnaud Deflandre, Régine Boone et Thierry Dewandre

Isabelle Toussaint a quitté le CA après de précieux services au secrétariat du CA et a cédé sa place à Arnaud Deflandre.

Au Conseil d’Administration du 20 juin, Arnaud Deflandre est nommé Secrétaire à l’unanimité.

Régine Boone poursuit son mandat de Présidente, Thierry Dewandre de Vice-Président et de Trésorier.

Les projets sont multiples pour faire connaître la CNV au plus grand nombre.

Cela passe par le développement de la communication, l’organisation d’activités variées, la diffusion du matériel pédagogique « Prêt pour la Vie », …

Le CA « élargi” comprend en outre Dominique Gilkinet, Jacqueline De Picker et Francis de Hertogh, présents aux réunions.

Apportent leur soutien au CA de « réflexion” Anne van Stappen et Anne Bruneau.

 

Témoignage de Régine Boone :

J’ai eu le bonheur de suivre de multiples formations depuis 1998 avec Marshal Rosenberg, Anne Bourrit  et les formateurs belges, français et suisses de la première heure de la CNV dans les pays européens francophones. Ayant fait choix de ne pas suivre le chemin de chemin professionnel qu’ouvre la certification, c’est avec une joie intérieure que je me suis remise en lien avec la CNV par le biais de l’association. Aider à promouvoir et diffuser ce processus de communication qui ouvre des fenêtres fabuleuses pour la Vie, dans le cadre d’un temps de bénévolat, a pleinement du sens pour moi. J’y investis de l’énergie, mais je m’y ressource, par le contact proche avec les acteurs de la CNV, par la collaboration avec d’autres bénévoles qui désirent oeuvrer dans le même sens, et par un sentiment d’unité intérieure que me procure une action en profond accord avec les valeurs qui me sont chères.