Pourquoi, pour qui cette démarche ?

Des constats

Nous avons appris à parler mais pas à communiquer :

  • Dans les relations interpersonnelles (famille, couple, travail), la communication dégénère souvent en rapports de force.
  • Dans les couples, la violence conjugale affecte en Belgique une femme sur cinq et un homme sur dix.
  • Dans les associations, on perd beaucoup de temps à s’accorder sur des enjeux.
  • Dans les institutions (hôpitaux, prisons, établissements médico-sociaux, …), il y a des problèmes de reconnaissance des travailleurs avec une démotivation et un taux d’absentéisme croissants.
  • Dans le milieu scolaire, des problèmes d’incivilité et d’autorité sont quasi permanents.
  • Dans les entreprises, on constate un climat de surcharge chronique et un stress qui déshumanisent les relations.
  • Dans la relation à soi, on a tendance à se faire violence en s’obligeant à être à la hauteur.

Des réponses

La Communication NonViolente permet:

➢ Dans les relations interpersonnelles :

  • de prévenir la violence avant que la situation ne dégénère
  • de reconstruire les liens et/ou d’entretenir des échanges de qualité

➢ Dans les institutions et les associations :

  • d’aborder des situations conflictuelles sans devoir recourir aux rapports de pouvoir
  • de créer un climat de solidarité et de confiance

➢ Dans les entreprises :

  • de favoriser la coopération
  • de remotiver les équipes
  • d’améliorer le contact avec la clientèle

➢ Dans le milieu scolaire :

  • de développer les compétences relationnelles
  • de stimuler un climat de classe agréable et sécurisé

➢ Dans la relation à soi :

  • de découvrir la bienveillance vis-à-vis de soi
  • de prendre soin de ses besoins